Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/10/2012

Le café ethiopien et sa cérémonie.

cook blog ethiopie.jpg

Textile.

Cape de cavalier brodée achetée au marché central d'Adis Abeba.

Mulu café.jpg

L'hôtesse à Jijiga.

 

 

La cérémonie du café en Ethiopie.

J'ai séjourné à Jijiga en Ethiopie et ma mémoire est encore imprégnée des parfums dont je me délectais tous les jours en marchant dans les petites rues en terre. Quelle merveille. C'était la saison des baies roses qui jonchaient le sol (celles que nous appelons à tort le poivre rose) qui dégagent un parfum de poivre inoubliable, l'encens qui brûle dans toutes les maisons et l'odeur du café que l'on torréfie, celle des pop corns qui éclatent ou des archides qui grillent, un paradis pour le nez.

De l'encens, du vrai, des sacs entiers de fragments de gomme de toutes les couleurs.

Nous avons bien évidemment été invités à participer à la préparation du café.

 

Cette cérémonie fait partie du patrimoine culturel ethiopien, elle comporte d'une part la torréfaction du café, sa préparation et la dégustation qui dure de deux à trois heure et ce trois fois par jour.

Ce temps sera passé à refaire le monde entre les membres de la famille et les invités.

C'est un grand honneur que d'être un invité et il ne faut pas oublier de féliciter la jeune femme qui est chargée de cette cérémonie à plusieurs reprises.

Les hommes de leur côté se rassemblent pour mâcher le kat.


Si vous vouliez vous y mettre il vous faudrait:

Préparer le decorum en éparpillant avec grâce du feuillage sur le sol (des feuilles du Schinus molle dans notre cas).

Ajouter quelques fleurs.

Faire brûler de l'encens pendant toute la cérémonie.

Mettre l'eau à bouillir sur les braises ardentes.

Prendre une poignée de grains de café dans la main et la secouer pour en extraire les petites saletés éventuelles avant de le faire griller dans une poêle qui sera mise à chauffer sur un petit brasero.

Il faut alors les remuer constamment comme vous le feriez pour des pignons jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés, sans être brûlés.

Ensuite ces grains seront écrasés dans un mortier.

Arrivée à ce stade, l'eau devrait être bouillante.

Elle devra être versée dans un récipient couvert d'un «petit chapeau de paille», on y ajoutera le café et le tout sera remis sur le feu pour le porter à l'ébullition.

Ici cela se corse car il faut verser d'un seul trait le café dans toutes les petites tasses qui sont alignées les unes à côté des autres.

La première tasse sera servie à l'invité de marque.

Il y aura trois services, le café devenant de moins en moins corsé et chaque service a sa signification spirituelle.

Chacun sucrera à son goût et dans certaines régions du pays le café sera salé

Certains ajoutent de la cardamone, desz clous de girofle ou de la cannelle pendant le processus de torréfaction.

Pour le grignotage nous avons eu droit à des pop corns qui se préparent pendant la cérémonie, mais ce sont parfois des arachides ou d'autres graines qui sont grillées.

 

Qu'en dites-vous? Cela vous tente-t-il?

18:39 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! |

Commentaires

Je ne suis pas grand amateur de café, mais cette cérémonie me fait rêver. Ca a déjà l'air sympa dans les restau éthiopien de Bruxelles, mais alors sur place ça doit être chose. Merci de partager ça avec nous! ;-)

Écrit par : sylvain | 05/10/2012

merci Sylvain, c'est loin du design et de Nespresso mais tellement plus authentique

Écrit par : marie claire | 05/10/2012

Les commentaires sont fermés.